Nous sommes le 25 Avr 2017 - 01:30
Recherche   
· Accueil
· Les thèmes / Sujets
· Vos liens
· Recommander ce site
· Le Hit du site
· Le forum
· Les membres
· Votre compte membre

Sa vie de 1913 à 2001
Ses oeuvres littéraires
Ses poèmes
Charles et la peinture
Bibliographie
Sa filmographie
Sa discographie
Ses DVD et BluRay
Toutes ses chansons
Ses récompenses et distinctions

Agenda
Pas d'événements programmés

....où l'on parle de Charles


Il y a actuellement 490 invité(e)s et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.


Newsletter
Inscrivez-vous a notre
Newsletter !
Votre e-mail :


· Panneau

POUR RETABLIR UNE VERITE ...
le 07 Mar 2014 - 12:06
Un coup de venin

Par Elisabeth Duncker



Le 19 février 2001, au micro de France Inter, Serge Hureau (Chanteur, metteur en scène et Directeur du Hall de la Chanson) affirmait que "dans les années 60 et après 68, plus personne n'écoutait Charles Trenet, qu'en "1960 , il n était plus rien du tout", qu'il "avait toujours  eu du mal",  qu'il  "avait recommencé sa carrière en 1981…'',  en oubliant volontairement ses concerts  au Théâtre de l'Etoile en 1961, à Bobino en 1966, au Théâtre de la Ville en 1969, à l'Olympia en 1971, ses récitals en 1975, également à l'Olympia…


Pour l'instant, limitons-nous à ces années soixante pendant lesquelles, selon M. Hureau, Charles "n'était plus rien du tout."



...




Voici quelques extraits de son calendrier tels qu'ils nous ont été communiqués par son impresario Maurice Roget et, après le décès de celui-ci, par Emile Hebey :

En 1960, à part quelques galas de bienfaisance en France : des télévisions (le 16 mai à l'émission d'Aimée Mortimer "L'Ecole des Vedettes") et des radios ("Discoparade" notamment, à l'Alhambra Maurice Chevalier, et "Jazz aux Champs-Elysées" de Jack Diéval, au Palais de Chaillot), puis une tournée en Espagne, au Japon, au Liban.

En 1961, après la série de récitals au Théâtre de l'Etoile, en mai à Tahiti, puis une tournée au Canada.




En 1962, Barcelone, New York (5 semaines), Washington et plusieurs villes importantes du Canada, après Düsseldorf (Allemagne) et, en novembre et décembre, une tournée en U.R.S.S. : Moscou, Leningrad, Kiev, Minsk.


En  1963 : l'Italie, l'Espagne, le Maroc.

En 1964 : en mai et juin au cabaret La Tête de l'Art à Paris puis au Mexique et à Montréal. Cette même année, la sortie du coffret chez Pathé Marconi, "Toutes mes Chansons" (13 disques 30 cm) ainsi que l'enregistrement, également pour Pathé Marconi, d'une vingtaine de titres (Voir notre article : "Chansons sans époque'' ). "La mer'' obtint le plus grand nombre de suffrages (avant "Les feuilles mortes" et "Milord") au Référendum International de la Chanson, organisé par Radio Monte-Carlo…  

Dois-je continuer ? Citons encore quelques récitals : du 11 au 17 décembre 1968 à Strasbourg ; en mars 1969, au Palais des Beaux-Arts à Bruxelles…




Et tous les étés, il y avait la traditionnelle tournée des plages en France, le menant aussi en Algérie, en Tunisie et en Belgique (Knokke, Middelkerke, Spa…)



En plus, il enregistrerait pas mal de chansons, pour Pathé Marconi : "Le piano de la plage", "Le jongleur", "Sacré farceur", "Nuit d'hiver", "La bonne planète", "Obéis au bey", "Rien ne peut changer ma joie", "Qu'est devenue la Madelon ?", "Les soldats", "Barcelone", "Dis-moi quel est ton nom", "Orphée", "Les voix du ciel", "L'horrible tango", "Si loin de ton amour", "Lundi au lit", "Jardin du mois de mai", "Adieu mes beaux rivages", "Jeunesse plumée", "Le grand partage", "Kangourou", "Mon village englouti", "Zéphyr", "L'épicière", "Ma pauvre chanson"... et les chansons du feuilleton télévisé "Les vacances de Poly''…

Pour Barclay : "Chante le vent", "A mi-chemin", "Merci Paris", "Le Chinois", "Rachel dans ta maison", "La tarentelle de Caruso" ... j'en passe et des meilleurs.

Tandis qu'à la télévision, Robert Rocca proclamait :


Pour la chanson, bien sûr, il y a Brassens, quelquefois Aznavour, Bécaud parfois, Trenet toujours !


© - 2014 - ALVOS FILMS

Le site internet www.charles-trenet.net est la propriété d'Alvos Films représenté par Dominic Daussaint.
Cet article et tous ceux qui y figurent appartiennent à leurs auteurs respectifs.
Conformément au Code de la Propriété Intellectuelle, toute exploitation (représentation ou reproduction) de tout ou partie du site internet est strictement interdite sauf autorisation expresse et préalable d'Alvos Films - Dominic Daussaint


 
Login
 Surnom/pseudo
 Mot de passe
 Identification automatique


Pas encore de compte ?
Enregistrez vous !
En tant que membre inscrit vous pouvez changer le theme du site, personnaliser la disposition des commentaires, poster sous votre nom.

Liens relatifs
· Plus à propos de Un coup de venin
· Articles transmis par Duncker


L'article le plus lu à propos de Un coup de venin:
LA MER... DANSE COMME UN PIED !


POUR RETABLIR UNE VERITE ... | Connexion/Créer un compte | 0 Commentaires
  
Les commentaires sont posté par leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Contact : webmaster@charles-trenet.net

Merci à Olivier Lagrou qui a aimablement mis tout son talent dans la conception des illustrations générales de ce site.
Merci aussi à Sylvain Massou qui, à plusieurs reprises, a sorti sa boite à outils informatiques pour remédier à mille et un problèmes techniques. Merci aussi à Nicolas Bayet, toujours positif et présent pour aider avec un très grand sourire !
Nos partenaires : Couleur - Production vidéo - Conseils e-learning - Théâtre en entreprise

Conformément au Code de la Propriété Intellectuelle, toute exploitation (représentation ou reproduction) de tout ou partie du site internet est strictement interdite sauf autorisation expresse et préalable d'Alvos Films - Dominic Daussaint
Ce site fonctionne sous PostNuke un système complet de portail web écrit en PHP.
PostNuke est un logiciel libre disponible sous licence GNU/GPL.