Nous sommes le 29 Juil 2014 - 09:38
Recherche   
· Accueil
· Les thèmes / Sujets
· Vos liens
· Recommander ce site
· Le Hit du site
· Le forum
· Les membres
· Votre compte membre

Sa vie de 1913 à 2001
Ses oeuvres littéraires
Ses poèmes
Bibliographie
Sa filmographie
Sa discographie
Ses DVD et BluRay
Toutes ses chansons

Agenda
Pas d'événements programmés

....où l'on parle de Charles


Il y a actuellement 125 invité(e)s et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.


Newsletter
Inscrivez-vous a notre
Newsletter !
Votre e-mail :


· Panneau

Voir tout les articles sur ce sujet.

LE JOUR OÙ L’ÂME DU POÈTE S’EST ENVOLÉ…
le Mercredi 19 Février 2014 - 12:07
Un coup de chapeau par Elisabeth Duncker

EN GUISE D'INTRODUCTION
Jacques Chancel, extrait de son Journal 1999-2002 "Nouveau Siècle" (Editions du Rocher – 2003) -

26 octobre 2000.

L'annonce de sa mort vient maintenant à chaque saison. Et le miracle est tel qu'il reprend vie aussitôt. Le visage est violacé, la parole difficile, le pas hésitant. Je souffre de le voir dans ce handicap, aux marches d'un enfer. Mais son sourire est tendre, l'ironie vigilante. Charles Trenet toujours, dans une éternité douloureuse. Je le retrouve au Fouquet's où il a sa table : "Alors, pour quand notre prochain Echiquier ?" Et nous voilà, battant le rappel de tous nos partages. Trenet, plus poète que les rimeurs officiels.

8 janvier 2001

L'ombre de ce qui fut un soleil : Charles Trenet vivant mais déjà en voyage, comme ailleurs, statue branlante, mêmes yeux perçants, parole hésitante, le mot pour rire et se plaindre : "Je me traîne." Tragique, ce visage devenu masque ! Je perçois sa voix si faible : " Tu vois, Jacques, je suis encore capable de prendre le mors aux dents. " Nous sommes au Fouquet's où il a sa table. Je le regarde comme si c'était la dernière fois, il devine ma peine : " Ne sois pas triste. On se retrouvera bientôt. Les poètes ne meurent jamais ".


1352 lectures Lire la suite... Des commentaires ? Envoyez cette article à un ami Format imprimable

LE RUBAN D’HONNEUR DE LA CHANSON FRANÇAISE, le 5 décembre 1967
le Mercredi 18 Septembre 2013 - 12:55
Un coup de chapeaupar Jean Séraphin

23 novembre.
Une splendide invitation me vient de Radio Monte-Carlo, nous priant, ma femme et moi, de la part de Charles Trenet, à assister au Gala qui aura lieu le 5 décembre à la salle Pleyel et au cours duquel le « ruban d’honneur de la chanson française » sera remis à Charles Trenet et Mireille Mathieu. Champagne après soirée. Répondre avant le 25.

24 novembre.
Je réponds.

28 novembre.
Télégramme de Pierre Havet, réalisateur du « Ruban d’Honneur ». Lui téléphoner d’urgence le lendemain en début d’après-midi.

29 novembre.
Pierre Havet me dit au téléphone qu’il aimerait m’avoir sur scène quelques minutes, le 5 décembre, pour bavarder avec Charles. Je n’ai qu’à passer à la répétition, dans l’après-midi du même jour.

2 décembre.
J’achète boutons de manchettes, nœud papillon. Dans l’arrière-boutique le transistor passe « Je chante ». J’achète encore une chemise et dis à la commerçante : « Vous entendez qui chante ? C’est grâce à lui que vos affaires reprennent. »


1560 lectures Lire la suite... Des commentaires ? Envoyez cette article à un ami Format imprimable

MON MODESTE HOMMAGE AU POETE
le Vendredi 31 Mai 2013 - 12:02
Un coup de chapeaupar Bruno Jamin

A la lecture des paroles de cette chanson qui n’a pas (encore) de musique, vous comprendrez que je suis fan de Monsieur Charles. (Je ne suis pas le seul dans le coin !)

Avec un bémol : je ne suis pas d’accord, mais alors là pas d’accord du tout avec le Fou Chantant quand sur scène il présentait « ses petites chansons ». "Petites" !? Modestie sans doute pour des textes écrits avec des mots tout simples et une sacrée dose de génie !

Alors, en comparaison, comment faudrait-il que je présente ma « prose » ? Voici une « microscopique chanson » écrite dans ma tête, par petits bouts, au cour de mes promenades non loin du Canigou… Monsieur Trenet, je vous en veux un peu : de là-haut, vous auriez pu m’inspirer davantage ! Mais si le talent n’y est pas, le cœur (gros) y est bien présent…



1737 lectures Lire la suite... 2 Commentaires Envoyez cette article à un ami Format imprimable

DEUX POEMES POUR UN CENTENAIRE
le Mercredi 15 Mai 2013 - 11:00
Un coup de chapeau

Pour marquer le coup, juste avant la date où nous célèbrerons le 100ème anniversaire du Fou Cent Ans, notre dynamique amie, Elisabeth Duncker, nous partage deux poèmes. Le premier (“Sonnet pour Charles Trenet”) est de la plume de Pierre Delanoë (1918 – 2006)
Le célèbre parolier, qui a écrit près de 5000 chansons (pour Bécaud, Sardou, Dassin, Fugain, etc.) rend ainsi hommage à l'auteur de près de 1000 chansons.

Le second poème (“Ode à Charles Trenet” est signé du belge Jean-Edouard Stevens, qui a également écrit “Carnet d'une liberté, un titre qu'aurait certaitement aimé Charles...


1503 lectures Lire la suite... Des commentaires ? Envoyez cette article à un ami Format imprimable

1938, DANS LA LOGE DE CHARLES TRENET
le Lundi 15 Octobre 2012 - 12:08
Un coup de chapeaupar Jean Laurent

Article extrait du « Coq catalan » du 4 juin 1938.

Il est blond, rose et joufflu comme un saint Jean-Baptiste, mais il rit avec ses yeux qui sont du bleu des faïences hollandaises.

Il porte un costume de scène dont l’originalité consiste précisément à être d’une simplicité naturelle : veston bleu croisé, chemise bleu marine, cravate blanche, chaussures noires.

Il entre en scène, son chapeau à la main ; et ce chapeau de feutre, d’une banalité désarmante, prend la valeur d’un symbole. Sa loge est garnie de cartons à chapeaux que lui offrent les maîtres chapeliers de Paris. Et, en quelques mois, ce feutre gris qu’il porte relevé en auréole, à la manière de Gary Cooper, sera aussi célèbre que le canotier de Maurice Chevalier.
….



2841 lectures Lire la suite... Des commentaires ? Envoyez cette article à un ami Format imprimable

JE CHANTE !...
le Lundi 08 Octobre 2012 - 12:13
Un coup de chapeau par Marcel De Clerck

Ce 24 septembre 1976, à Bruxelles, "Forest National" est plein à craquer.

Dans la demi-obscurité, tandis que les premières notes s’envolent, les visages se tendent vers la scène qui occupe, pour l’occasion, le centre de la piste elle-même.

Et soudain, depuis les coulisses …
« Je chante, je chante soir et matin
Je chante sur les chemins… »


Charles Trenet apparaît, les yeux écarquillés … Il chante et je ne peux résister … à l’entendre, je me mets à chanter, moi-aussi, à mi-voix…




2490 lectures Lire la suite... 1 Commentaire Envoyez cette article à un ami Format imprimable

CHARLES TRENET A LA KERMESSE DE LA BIERE A MAUBEUGE
le Lundi 01 Octobre 2012 - 12:09
Un coup de chapeaupar Jean Séraphin


11 juillet 1964
Je suis à peine arrivé à Maubeuge que je rencontre déjà Monsieur Hebey et Freddy Lienhart devant une station-service, le premier s’évertuant à tourner une clé dans le bouchon de son réservoir pour faire le plein de sa voiture.

Monsieur Hebey m’offre une cerise et, comme il doit rejoindre Charles à son hôtel, il me confie Freddy.
Nous partons immédiatement à la Kermesse et le titre envié de « Pianiste de Trenet » ouvre à ma voiture les portes du parking officiel.

Il est l’heure du repas. Nous gagnons le « Restaurant du Clair de Lune », annexe de l’immense chapiteau, et mangeons fort convenablement en écoutant un chanteur à voix du genre Lormel interpréter dans le détail les airs de « L’auberge du cheval blanc ».
…..




2549 lectures Lire la suite... 1 Commentaire Envoyez cette article à un ami Format imprimable

ENTRETIEN POUR SES 80 ANS...
le Lundi 06 Août 2012 - 04:17
Un coup de chapeau Un entretien avec François Jonquet

En 1993, le numéro 14 de l'éphémère Globe Hebdo consacre plusieurs pages à un entretien de François Jonquet avec Charles Trenet, à l'occasion de ses 80 ans.
Ce magazine était très innovateur dans sa forme et dans son fond (avec des infographies, des cartographies, des cahiers photo, des textes de grands écrivains comme Edgar Morin, Marguerite Duras..., et des images des plus grands photographes comme Marc Riboud...) était soutenu par le mécène et PDG d'Yves Saint-Laurent, Pierre Bergé.
Rien d'étonnant dès lors que ce témoignage apporte un éclairage nouveau et sort des sentiers battus par rapport à beaucoup d'interviews précédemment proposées sur l'artiste. Merci à notre membre Philippe Sauvage de nous permettre de le partager aujourd'hui.





3175 lectures Lire la suite... Des commentaires ? Envoyez cette article à un ami Format imprimable

UN DIMANCHE AU BORD DE L'EAU... La Varenne, juillet 2012...
le Mardi 17 Juillet 2012 - 12:51
Un coup de chapeau par Philippe Sauvage


Un dimanche après midi du mois de juillet, quoi de plus charmant que de se promener sur les bords de La Marne en admirant les jolies maisons anciennes, le cours d'eau et la végétation si flamboyante.



3647 lectures Lire la suite... 2 Commentaires Envoyez cette article à un ami Format imprimable

"LA PREMIERE FOIS C'ETAIT DIMANCHE..."
le Lundi 07 Mai 2012 - 03:08
Un coup de chapeauPar Gérard FOUSSIER, dit Gérard Brumières.



Le premier vers du poème d’Albert Bausil, "Les Trois Roses", mis en musique par Charles Trenet, peut servir de « chapeau » à ces quelques lignes dédiées au plus jeune, au plus léger, au plus vrai des poètes contemporains.

C’est en effet un dimanche en matinée que je le vis pour la première fois… J’étais allé, comme à l’accoutumée, avec ma grand-mère, applaudir les artistes de music-hall à l’A.B.C. Je crois me souvenir que Lys Gauty était la vedette du programme. Mais je n’avais qu’un faible goût pour le tour de chant gominé, automatique et … règlementaire de l’époque. Non, moi, ceux qui m’attiraient, c’étaient les acrobates, les cascadeurs, les comiques, en un mot, tous ceux qui brillaient aux mille feux de la rampe.



2643 lectures Lire la suite... 3 Commentaires Envoyez cette article à un ami Format imprimable

Contact : webmaster@charles-trenet.net

Merci à Olivier Lagrou qui a aimablement mis tout son talent dans la conception des illustrations générales de ce site.
Merci aussi à Sylvain Massou qui, à plusieurs reprises, a sorti sa boite à outils informatiques pour remédier à mille et un problèmes techniques. Merci aussi à Nicolas Bayet, toujours positif et présent pour aider avec un très grand sourire !
Nos partenaires : Couleur - Production vidéo - Conseils e-learning - Théâtre en entreprise

Le site internet www.charles-trenet.net est la propriété d'Alvos Films représenté par Dominic Daussaint. Conformément au Code de la Propriété Intellectuelle, toute exploitation (représentation ou reproduction) de tout ou partie du site internet est strictement interdite sauf autorisation expresse et préalable d'Alvos Films - Dominic Daussaint
Ce site fonctionne sous PostNuke un système complet de portail web écrit en PHP.
PostNuke est un logiciel libre disponible sous licence GNU/GPL.