Nous sommes le 21 Sept 2020 - 06:33
Recherche   
· Accueil
· Les thèmes / Sujets
· Vos liens
· Recommander ce site
· Le Hit du site
· Le forum
· Les membres
· Votre compte membre

Sa vie de 1913 à 2001
Ses oeuvres littéraires
Ses poèmes
Charles et la peinture
Bibliographie
Sa filmographie
Sa discographie
Ses DVD et BluRay
Toutes ses chansons
Ses récompenses et distinctions

Agenda
Pas d'événements programmés

....où l'on parle de Charles


Il y a actuellement 303 invité(e)s et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.


· Panneau

Le Forum des amis de Charles Trenet
Vous n'êtes pas connecté

< Sujet précédent   Sujet suivant >Tri ascendantTri descendant  Nouveau Sujet  Réponse
Auteur: Sujet: JACQUES CHANCEL - SUITE...

Trenetophage





Messages: 110
Inscrit(e) le: 3/1/2009
Statut: Déconnecté(e)

  Posté le 25/12/2014 à 16:29
Extrait de Télé 7 Jours - décembre 1996


France 3 – L’ECHIQUIER DE LA NUIT : 22.20

JACQUES CHANCEL : ENFIN LE RETOUR DU « GRAND ECHIQUIER », par Michel Radenac.

A 60 ans passés, ce fou de musique, juge notre télé la meilleure du monde.
« Je déteste les fausses valeurs, les produits fabriqués, ces pseudo vedettes qui font un petit tour avant de s’en aller mais occupent les écrans, le temps d’une mode. »
Depuis 30 ans qu’il fréquente ses deux maîtresses, radio et télévision, Jacques Chancel n’a pas varié dans ses sentiments. Et il le prouve une nouvelle fois dans cet « Echiquier de la nuit » qui ressemble comme un frère aux 350 « Grand Echiquier », diffusés de 1972 à 1989, l’année où il est devenu directeur de l’antenne de FR3.
L’échiquier, le retour ? « Pas question », répond-i l spontanément en précisant que d’autres, à l’étage de la direction, y ont pensé. « Sauf s’il s’agit d’une émission trimestrielle (et non mensuelle), qui rythmerait les saisons. Dans ce cas, pourquoi pas ? »

Un regret : ne pas avoir reçu Maria Callas

A 68 ans passés, le Pyrénéen aime plus que jamais découvrir un jeune talent, une personnalité originale, la face cachée d’un personnage déjà connu. A l’instar de l’artiste français Georges Prêtre, qui a triomphé à la tête des meilleurs orchestres, de New York à Saint-Pétersbourg, via Berlin, mais n’est pas prophète en son pays. Ce soir, Jacques Chancel a voulu qu’il dirige l’Orchestre national de France. « Je l’avais déjà invité à « Grand Echiquier » avec Maria Callas qui vivait alors une séparation douloureuse. Sur le conseil de Georges Prêtre, je l’ai appelée au téléphone. Elle m’a répondu qu’elle ne chanterait plus jamais. Notre liaison téléphonique a duré un an mais je ne l’ai jamais rencontrée. »
Souvenirs, souvenirs… Jacques Chancel en avait rapporté une partie dans un livre luxueux paru aux Editions du Chêne en 1983. On y découvre avec étonnement que Gilbert Bécaud désirait rencontrer Mao Tsé-Toung mais que la réponse est arrivée deux bons mois après la diffusion du programme.
Georges Brassens, le premier invité de « Grand Echiquier », souhaitait avoir autour de lui les dix plus grands guitaristes du monde afin de prouver qu’il n’écrivait pas toujours les mêmes musiques. Alexandre Lagoya avait déjà accepté quand l’auteur du « Gorille » a supplié : « De grâce, abandonnons tout cela, je vais me ridiculiser, mes musiques n’existent pas et n’ont jamais existé, c’est Brassens qui s’offre de pauvres notes à bout de voix. » Il avait tort. Et Charles Trenet qui avait imaginé de boxer contre Salvador Dali mais s’était réconcilié avec lui sur le plateau… « Nous aurions dû laisser tourner les caméras durant ces heures de préparation », regrette aujourd’hui Jacques Chancel. Comme il n’est pas homme à cultiver la nostalgie, il préfère évoquer les séquences que les télévisions étrangères continuent de lui emprunter quand elles rendent hommage à Pavarotti, Karajan, Rubinstein. Entre autres. Une image s’impose alors à lui. Celle de Mikhaël Rudy retrouvant l’URSS après douze ans d’exil. « Dès qu’il s’est mis au piano, tout le Grand orchestre de Moscou s’est levé pour rendre hommage à l’homme qui avait choisi la liberté. » Les temps ont changé. En France aussi. Si André Flédérick, le réalisateur et ami, reprend une nouvelle fois les manettes, les superbes studios des Buttes-Chaumont ont disparu.
« Heureusement, les qualités acoustiques du « 103 » de la Maison de la Radio qui nous accueille permettent la retransmission en stéréophonie sur France-Musique. » Cadeau d’un mélomane à d’autres mélomanes.

« Je suis un boulimique de la télévision »

Jacques Chancel est fou de musique, de toutes les musiques. « Il faut avoir de la gourmandise, être curieux. Je pense qu’il ne faut pas montrer au public uniquement ce qu’il aime mais ce qu’il pourrait aimer. » Bien qu’il n’aspire à aucun poste de direction, l’ancien délégué général de France Télévision ne se fait pas prier quand on lui demande de juger les programmes. « Je suis un boulimique. Beaucoup de gens se regardent eux, moi je regarde tout : les chaînes hertziennes, le câble. Je connais toutes les télés du monde et je peux dire que la française est de très loin la meilleure. Ce qui n’empêche pas de devoir s’améliorer, surtout en matière de variétés. Où sont les Bedos, les Devos ? Ailleurs. Loin de ceux qui font du prêt-à-rire vulgaire. » Alors, pourquoi pas un retour de « Grand Echiquier » réclamé dans une quinzaine de lettres adressées chaque jour à Jacques Chancel, « Grand Echiquier » dont Nagui confie s’être inspiré pour imaginer « Taratata » ?

Pour les images, voir Facebook la page de Jacques Chancel.

 
Reply With Quote
Nouveau Sujet    Réponse


Powered by XForum 1.81 by Trollix Software
Contact : webmaster@charles-trenet.net

Merci à Olivier Lagrou qui a aimablement mis tout son talent dans la conception des illustrations générales de ce site.
Merci aussi à Sylvain Massou qui, à plusieurs reprises, a sorti sa boite à outils informatiques pour remédier à mille et un problèmes techniques. Merci aussi à Nicolas Bayet, toujours positif et présent pour aider avec un très grand sourire !
Nos partenaires : Couleur - Production vidéo - Conseils e-learning - Théâtre en entreprise

Conformément au Code de la Propriété Intellectuelle, toute exploitation (représentation ou reproduction) de tout ou partie du site internet est strictement interdite sauf autorisation expresse et préalable d'Alvos Films - Dominic Daussaint
Ce site fonctionne sous PostNuke un système complet de portail web écrit en PHP.
PostNuke est un logiciel libre disponible sous licence GNU/GPL.