Nous sommes le 21 Nov 2017 - 11:20
Recherche   
· Accueil
· Les thèmes / Sujets
· Vos liens
· Recommander ce site
· Le Hit du site
· Le forum
· Les membres
· Votre compte membre

Sa vie de 1913 à 2001
Ses oeuvres littéraires
Ses poèmes
Charles et la peinture
Bibliographie
Sa filmographie
Sa discographie
Ses DVD et BluRay
Toutes ses chansons
Ses récompenses et distinctions

Agenda
Pas d'événements programmés

....où l'on parle de Charles


Il y a actuellement 681 invité(e)s et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.


· Panneau

JE N'IRAI PAS A NOTRE-DAME... L'album Posthume !
le 14 Fév 2006 - 05:59
Charles et la chanson par Dominic Daussaint

Cinq ans après la disparition du poète de Narbonne, voici enfin le disque posthume dont nous avons beaucoup parlé sur ce site. Nous l’ avons tous attendu impatiemment mais c’était la vontonté des proches, nous dit-on aujourd’hui, que cet ultime album ne se retrouve pas, opportunément, dans les bacs des disquaires dès le lendemain du décès du Fou Chantant. Ainsi, nous aurons donc patienté 5 longues années pour découvrir ce nouvel album disponible depuis le lundi 12 février. Sous le label Warner, les onze titres qui y figurent ressemblent parfois à un testament poétique. Ces enregistrements réalisés au milieu des années 90 étaient jusqu’ici restés totalement inédits.

La pochette nous montre le vieil homme souriant, presqu’hilare, le regard fixé dans le lointain, comme s’il venait de découvrir le mystère de la rencontre impossible entre deux astres ou comme s’il venait d’échanger une blague complice avec Dieu. C’est la dernière image d'un homme qui, ayant consacré sa vie à la poésie, à 89 ans, se permet de dialoguer, parfois ironiquement, avec le Tout-Puissant par chansons interposées.

Dans Je n’irai pas à Dotre-Dame, celle qui ouvre et donne son titre à l'album, Trenet évoque sa nostalgie de n'avoir pas pu chanter à Notre-Dame de Paris et regrette de n'avoir pas pu offrir à Dieu quelques chansons : «Je n'irai pas chanter La mer , était-ce vraiment un scandale, de la faire danser en l'air, aux voûtes d'une cathédrale ?»

A l’époque, le poète avait reçu un refus catégorique des autorités écclésiastiques, un véto alors justifié par les préférences sexuelles de l’artiste…. Et on sait combien l'Eglise s’implique dans la protection des jeunes gens !!!

«L'Eglise n'est pas un théâtre, oui mais on chante au Paradis! Je n'irai pas à Notre-Dame, je n'ai pas l'autorisation. Ai-je bien mérité le blâme, d'offrir à Dieu quelques chansons» ?

On parle d’inédits mais, en fait, deux titres avaient déjà fait l'objet de versions enregistrées précédemment. Ils sont ici repris, habillés d’un nouvel arrangement. Il s’agit de Juste pour rire, une œuvre de la fin des années ’80, faite sur mesure à la raison sociale de la société de son producteur Gilbert Rozon également initiateur d’un grand Festival éponyme à Montréal. Avec Fais ta vie, Trenet nous livre une version parlée de sa chanson de 1999. C’est une approche totalement nouvelle chez l’artiste et un ton qui confère à cet opus l’apparence d’un véritable testament philosophique : …«Si tu as la chance de croire en quoi que ce soit, cultive ta foi. Prends conscience du privilège qu'elle te confère, de la force inouïe qu'elle te donne. Ce qu'il y a de merveilleux dans la foi, c'est le pouvoir de se libérer.»

L’ensemble de l’album est souvent nostalgique, parfois sombre : «À chacun sa chance, à chacun son rêve. Tout devient immense, quand le jour s'achève» , ou, plus loin : «Ce soir, je suis chez moi, seul devant ma fenêtre, où ma chanson s'écrit lentement, pas à pas. Dis-moi qu'un jour enfin, je Te verrai paraître, dis-moi qu'il serait faux que Tu n'existes pas.»
L'inspiration est caractéristique de l'automne de la vie du chanteur. Le vieux monsieur n'habille plus ses confessions d'un tapis de joie et les teinte aujourd'hui de nostalgie et de douceur.
Les arrangements, sans fioriture, sont ciselés : beaucoup de piano, quelques violons et un soupçon d’instruments à vent. Rien d’inutile, rien de complexe, juste des arrangements qui soulignent combien, malgré son grand âge, Trenet chantait encore juste et clair… contrairement à bien d’autres jeunes chanteurs qui se réfugient dans les effets pour dissimuler leurs carences vocales.

C’est dernier voyage en compagnie d'un grand monsieur de la chanson française, un dernier regard, tendre, sur la vie bien remplie du poète qui semble nous dire: «Ne vous inquiétez pas pour moi, tout va bien se passer...»

Je n'irai pas à Notre-Dame
Ce soir je viens chez toi
Pardon
La Tramontane
Les indiens
Juste pour rire (version inédite)
L'amour ça s'en vient
Soleil d'octobre
Fais ta vie (version parlée)
Le visage de l'amour
Pars, si tu veux

 
Login
 Surnom/pseudo
 Mot de passe
 Identification automatique


Pas encore de compte ?
Enregistrez vous !
En tant que membre inscrit vous pouvez changer le theme du site, personnaliser la disposition des commentaires, poster sous votre nom.

Liens relatifs
· Plus à propos de Charles et la chanson
· Articles transmis par Dominic


L'article le plus lu à propos de Charles et la chanson:
TOUTES SES CHANSONS !


JE N'IRAI PAS A NOTRE-DAME... L'album Posthume ! | Connexion/Créer un compte | 9 Commentaires
  
Les commentaires sont posté par leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Re: JE N'IRAI PAS A NOTRE-DAME... L'album Posthume !
par pascal (Envoyez un message) le 15 Fév 2006 - 11:28
Cet album est enfin tombé du ciel, il nous aura fallut attendre 5 ans, mais le génie du poète nous recompense de cette attente. Depuis mon achat d'hier, il tourne en boucle dans le lecteur. La version parlée de "Fais ta vie", avait en fait le titre de "N'attends rien des autres", ce texte avait été édité dans l'integrale des chansons de Trenet chez Plon en 1993. Plus j'écoute cet Album et plus j'adore... Des chansons extremements émouvantes, "Ce soir je viens chez toi", "Soleil d'octobre", "Pardon"... Mais aussi des autres titres truffés de fantaisies comme seul Trenet savait en faire "La tramontane", "Les indiens". Mon seul petit bémol serait pour la version inédite de "Juste pour rire". De petites imperfections dans le rhytme et l'impression que le chanteur est en contre temps avec la musique à un moment. Mais j'adore quand même !! C'est du Trenet nouveau, je me suis même surpris à verser une larme. C'est très émouvant de découvrir ces nouvelles chansons et de tout à coup revenir à la réalité et se dire que le poète a bel et bien disparu et qu'il n'y en aura jamais d'autres... Quoi que ... Rozon nous réserverait-il un autre cd de chansons inédites ? Ce n'est peut être pas une chose impossible. Il y a d'autres chansons que Trenet a composées et a sans doute enregistrées durant sa résurection octogénaire, et vu le nombre, il y aurait bien de quoi refaire un disque, jugez par vous même : - Le mille feuilles de satan.
- Catherine (De Medicis)
- Hic ! Haec ! Hoc !
- Le cauchemar.
- Le manège du temps.
- Les chansons qui chantent.
- Qu'est ce qu'un cheval vaut.
- Rêves presque oubliés.
- L'ami des lendemains (une maquette de cette chanson avait déjà été éditée en 45 tours) - Envoyez le playback (édité sur un cd promotionnel pour la sortie de Fais ta vie) Y'a bien de quoi refaire un cd avec tout ça, sans compter qu'il y a peut être des chansons qu'on ne soupçonne même pas. Alors à quand le prochain cd ?? En attendant je suis heureux, mes oreilles sont aux anges. Merci Monsieur Trenet !!!

  • Re: Re: JE N'IRAI PAS A NOTRE-DAME... L'album Posthume ! par Anonyme le 15 Fév 2006 - 02:25
    Re: JE N'IRAI PAS A NOTRE-DAME... L'album Posthume !
    par Anonyme le 15 Fév 2006 - 06:04
    Magnifique ! Tendre et nostalgique. Emouvant et réaliste. Bravo !

    • Re: Re: JE N'IRAI PAS A NOTRE-DAME... L'album Posthume ! par Henry le 21 Avr 2006 - 04:16
      Re: JE N'IRAI PAS A NOTRE-DAME... L'album Posthume !
      par Dominic (Envoyez un message) le 17 Fév 2006 - 10:16
      Nouvel Observateur - 16/02/2006 - Christian Panvert

      Charles Trenet : "Je n'irai pas à Notre-Dame" (Warner Music). On ne peut pas reprocher à l'agent du chanteur, Gilbert Rozon, d'avoir "profité" de l'engouement médiatique qui a suivi la mort du "fou chantant" en sortant immédiatement un album posthume. Et pourtant, quelques mois avant sa disparition le 19 février 2001, Charles Trenet avait achevé l'enregistrement de dix nouvelles chansons. "Je n'irai pas à Notre-Dame" ouvre l'opus en forme de regret : Je n'irai pas chanter 'La Mer'/ Etait-ce vraiment un scandale de la faire danser en l'air/ Ai-je bien mérité le blâme d'offrir à Dieu quelques chansons, chante Charles Trenet qui n'a pas eu l'autorisation de se produire dans la "maison de Dieu". La voix de l'artiste est parfaitement claire et juste. On passe de swings enlevés et drôles comme "Un Indien" soutenu par un piano qui virevolte, au très jazzy "L'amour ça s'en vient", à des titres plus graves, plus mélancoliques comme "Ce soir je viens chez toi". L'album, d'une trentaine de minutes, aux arrangements soignés, compte aussi une version inédite de "Juste pour rire" et un texte parlé intitulé "Fais ta vie".

      L'Avis de RFI Musique (Bertrand Dicale)
      par Anonyme le 18 Fév 2006 - 10:18
      Paris -17/02/2006 Cinq ans après la disparition de Charles Trenet, le 19 février 2001, sort "Je n'irai pas à Notre-Dame", un album inédit constitué de chansons enregistrées entre 1994 et 1999 par celui qui fut l'un des monuments de la chanson française du 20e siècle. On croyait que l'oeuvre de Charles Trenet s'était achevée avec ses deux derniers albums de chansons originales, Fais ta vie en 1995 et Les poètes descendent dans la rue en 1999. Il en restait un peu au fond, comme on dit dans les familles : voici que sort un album de dix enregistrements inédits, qui ne furent pas utilisés pour les deux albums susdits. Trenet, en effet, ne pratiquait pas comme Charles Aznavour, qui affirme faire détruire les pistes de voix des chansons qu'il ne retient pas pour le choix final. On trouve ici Fais ta vie dans une version parlée. Essai de Charles Trenet d'une autre expression sur la chanson qui allait donner son titre à son album, cet enregistrement insiste curieusement sur le caractère sentencieux du texte. Les quelques chansons inédites de l'album donnent une vision plus légère de ce jeune homme qui avait dépassé les quatre-vingts ans, capable d'adresser des clins d'oeil insolents à ses propres chansons comme lorsque, dans la pluie de calembours des Indiens, il parle de l'âne des poètes. Plus que Juste pour rire, du nom de la maison de production et du festival de son producteur québécois Gilbert Rozon, on retiendra peut-être surtout Je n'irai pas à Notre-Dame et sa nouvelle version du Visage de l?amour. La première, qui ouvre l'album, évoque le refus des autorités ecclésiastiques d'ouvrir Notre-Dame de Paris à un concert de Charles Trenet. Sans rancune, il rappelle qu'il sera libre de chanter autant qu'il veut au Paradis. Publiée à titre posthume, la chanson y trouve un sens curieusement ironique? Et, en clôture du disque, Trenet reprend une chanson donnée jadis à Dalida, et qui ouvrait son dernier récital, à la salle Pleyel en 1999 (mais ne figure pas sur le disque de ce concert) : Vous avez le visage de l'amour/Vous avez le visage des beaux jours: cette chanson toute simple dit la gratitude et la fidélité d'un chanteur pour son public. Sans surjouer la légèreté et la bonne humeur, l'exercice ne manque pas de charme. Bertrand Dicale

      Re: JE N'IRAI PAS A NOTRE-DAME... L'album Posthume !
      par summicron (Envoyez un message) le 20 Fév 2006 - 08:29
      A l'époque, le poète avait reçu un refus catégorique des autorités écclésiastiques Dans le Cannavo (p. 505), cet épisode est relaté. Il s'agissait d'un concert de charité du Rotary avec des musiciens classiques. Les autorités religieuses ont refusé Charles pour ne pas faire entrer le music-hall ? Voilà pour la version officielle.

Contact : webmaster@charles-trenet.net

Merci à Olivier Lagrou qui a aimablement mis tout son talent dans la conception des illustrations générales de ce site.
Merci aussi à Sylvain Massou qui, à plusieurs reprises, a sorti sa boite à outils informatiques pour remédier à mille et un problèmes techniques. Merci aussi à Nicolas Bayet, toujours positif et présent pour aider avec un très grand sourire !
Nos partenaires : Couleur - Production vidéo - Conseils e-learning - Théâtre en entreprise

Conformément au Code de la Propriété Intellectuelle, toute exploitation (représentation ou reproduction) de tout ou partie du site internet est strictement interdite sauf autorisation expresse et préalable d'Alvos Films - Dominic Daussaint
Ce site fonctionne sous PostNuke un système complet de portail web écrit en PHP.
PostNuke est un logiciel libre disponible sous licence GNU/GPL.